自由容器

Amélie Bernard


Bernard est diplômée d'un master à l'École de Condé.


Elle a pu y faire mûrir un intérêt déjà prononcé pour les bâtiments abandonnés et les espaces délaissés, une préoccupation pour l'errance de l’homme en errance et sa recherche de lui-même, trouvant par ailleurs à travers littérature et le cinéma le nomadisme nécessaire à sa réflexion. L'ensemble du travail de l'artiste dépeint une vision post-apocalyptique de la société contemporaine; c'est de son etat d’abandon après une catastrophe qu'il  st question.

Amélie Bernard nous amène à considérer le caractère révolu de notre epoque. Le regard qu’elle porte sur le monde contemporain ne cherche à montrer ni le spectaculaire ni le grandiloquent mais à creuser dans les petites béances,  les états indistincts, l'éparpillement des signes. Apprendre à voir: non pas le présent dans sa particulière modernité ou son éternité immobile, mais le présent dans ce qu'il a de déjà passé et enfoui. Projetés par ses œuvres dans un futur qui pourrait
être, nous faisons face à des édifices et à des objets exposés comme les restes de notre modernité.